top of page

Lignée de Trencavel

« Nous sommes une forteresse. Les remparts pour loyauté, les jardins pour connaissance et les catacombes pour l’occulte. »

Date de création :

Réputation : 

1254

Inconnue

Bannie en 1244, la Lignée de Trencavel fait son retour dans les terres du Roi en 1254. Déterminés à reprendre leur influence passée, ils ne reculeront devant rien.

Préface

La lignée de Trencavel est une famille portée sur la magie et sur la loyauté à l'intérieur de ses rangs, considérés comme de véritables pionniers dans la magie avant que l'oubli ne les frappe, les Trencavel ont toujours fait en sorte d'être en avance dans ce domaine.


Dirigée par un patriarche ou une matriarche, la famille met toujours un point d'honneur à ne faire aucune différence entre les membres nés de leur sang et ceux qui ont été adoptés, n'évaluant la valeur d'un de leurs membres qu'à ce qu'il apporte aux siens, que ce soit sur le plan magique, des liens internes ou tout ce qui peut avoir de la valeur aux yeux


Les adoptés

La famille de Trencavel est composé de différents membres qui ne partagent pas tous les liens du sang. Selon les préceptes établis, les liens du sang n'ont rien à voir avec la loyauté ou la fidélité à la famille, ils considèrent que parfois ce que le sang sépare, le coeur rapproche.


Il y a donc trois méthodes pour entrer auprès des Trencavel :

Le droit de naissance dont une personne peut être déchue par son refus des dogmes de la famille.
Le droit du mariage, en épousant un membre de la famille Trencavel et en acceptant de suivre leurs dogmes tout en étant capable de magie.
Le droit d'adoption qui est soumis à l'approbation des Anciens et de la Matriarche/Patriarche de la famille.

Parmi les adoptés, de nombreux membres sont comptés, si bien que l'on ne distingue plus les adoptés des enfants de sang de la famille, c'est ainsi qu'il a été oublié par la plupart des jeunes générations que Louise fut une adoptée.


Les dogmes de la famille

La famille des Trencavel a établi une certaine quantité de dogmes qui, après la destruction de Gathol et la mort de nombreux membres de leur famille, se sont durcis à mesure des années afin de pouvoir préserver leur patrimoine.


  • Les membres de la famille doivent maintenir un haut niveau d'éducation et de formation dans le domaine de la magie, de l'histoire, des langues et des civilisations. Ce que les Anciens ont traversé ne doit être ni perdu, ni oublié ; les nouvelles générations doivent se former selon leur vécu et ne jamais les laisser disparaître.


  • La famille de Trencavel doit se partager toutes les dernières avancées magiques et militaires afin de demeurer compétitive au sein du Royaume. Mais ces secrets ne doivent pas être révélés à des entités extérieures à la famille : La connaissance est un des outils du pouvoir, la pourvoir est un acte qui doit être naturel entre nous ; un acte d'honneur envers autrui.


  • Malgré les désaccords internes, la famille doit toujours être unie pour préserver son influence et sa place : La loyauté envers les Trencavel prévaut.


  • La magie a une place prépondérante et doit être maîtrisée par chacun des membres jusqu'à ce qu'ils soient dignes de faire un rituel. Sans rituel, la magie se défait et s'étiole ; nul ne doit jamais prendre pour acquis tout ce qui est à prendre.


  • Les autres familles d'influence, magique ou politique, doivent être respectées mais aucune confiance ne peut leur être accordée. Les autres familles ont pour loyauté les leurs ; offrez respect, politesse et bonté mais jamais la confiance.


  • Les membres de la famille ne doivent y faire pénétrer que ceux capables de magie afin de préserver le pouvoir de toute la famille.


Les Rituels

Les tablettes

La personne à avoir découvert les premières tablettes relatant l'histoire des rituels et leurs méthodes d'exécution fut une certaine Mégarra, alors fille du patriarche de la famille. L'exploratrice née conférait à sa famille ses multiples connaissances et découvertes sur le monde. En pénétrant dans des ruines dont la localisation fut cachée par les Trencavel, elle explorera un ancien tombeau dédié à une entité nommée Esabia.


Durant cette exploration, Mégarra fit la découverte d'un masque et de quelques tablettes aux propos incompréhensibles qu'elle rapportera aux siens. Ces dernières sont disséminées dans le royaume ; d'anciennes ruines datant des Sarousans ou sites d'archéologie délaissés sur les terres royales, la plupart des individus leur préférant les sites Minghellois.


Déterminée à obtenir des informations sur sa découverte, Mégarra fondera un ordre destiné à mener ces recherches aux côtés d'autres membres de sa famille, encore actif et rendu indépendant des Trencavel à ce jour, la Guilde des Archéologues verra le jour.


Son objectif passé était d'analyser les ruines et les sites archéologiques du continent qui étaient délaissées en faveur de celles de l'île des cinq sages, aujourd'hui la guilde n'est plus du tout visible sur le continent en conséquence de la Toile du Piège.


En explorant, elle apprit de nombreuses informations et effectua de multiples rituels tous plus terribles les uns que les autres, jusqu'à faire celui de trop, rendue folle par ce Rituel, elle sera internée par d'autres membres de la famille, préservée autant que faire se pouvait.


A ce moment là, les Trencavel découvrirent les dangers des Rituels et les abandonnèrent, cependant, ils en reprirent les méthodes lorsqu'un danger plus grand encore que les rituels fera son apparition.


Leur histoire

Les Trencavel ont, depuis le début de la période des cendres, recommencé à pratiquer des rituels afin de se prémunir des afflictions que la magie noire pouvait provoquer. Ces rituels leur permettaient de se renforcer, dans un premier temps, puis sont rapidement devenus une base essentielle de leur magie et de leur pouvoir.


Les premiers membres à les pratiquer furent d'abord surpris des conséquences des sortilèges en découvrant un lieu qu'ils nommèrent le Soi. Ce lieu métaphysique ne prenait place dans aucun des plans connus, mais semblait faire part d'un tout plus grand et à la fois plus petit que les autres lieux liés à la magie.


L'apport marginal de certains de leurs membres progressa à mesure qu'ils découvraient des rituels, jusqu'à ce que Diane de Trencavel s'empare de ce sujet et pousse chaque jour un peu plus l'étude des Rituels au point d'en faire l'identité de la famille même. Ce fait est connu de très peu de personnes et c'est l'ensemble de la famille qui prit la responsabilité de ces rituels.


Dès le premier rituel majeur pratiqué par Emma de Trencavel, celui qu'ils nommèrent : le Rituel des Larmes, le Concile intervint et tenta de les empêcher cette pratique. Satisfaits par les conséquences de ce sortilège, et considérant la découverte de ces rituels comme une fenêtre sur l'ancienne pratique de la magie, la famille de Trencavel s'opposa fermement à eux.


Forts de leur influence auprès des hautes sphères, autant du côté de la noblesse que des temples mêmes, ils arboraient un statut pratiquement intouchable, d'autant plus lorsque la période des cendres faisait pulluler les mages noirs. Leur famille répudia la pratique de la magie noire parmi ces rangs et mit en avant les rituels à pratiquer ce qui leur permit de demeurer compétitifs malgré les lignées de mages noirs qui émergeaient chaque jour un peu plus.


Les membres de la famille prirent chacun des rituels et d'autres se spécialisèrent d'autant plus à mesure que les découvertes sur des centaines de rituels différents se faisaient.


Les rituels prirent un nouveau pas lorsque la fille de Diane, Ennya, pratiqua le Rituel de la Brèche. Elle en développa un tempérament beaucoup plus franc et déterminé qui la poussa à s'éloigner des Trencavel et du conditionnement qu'elle avait subi, refusant de devenir la porteuse du masque qui avait été retrouvé lors de l'exploration des ruines pour préférer au devoir envers sa famille l'amour qu'elle éprouvait pour un non-mage.


Son bannissement fit office d'exemple pour les autres membres et sa détermination à réussir son rituel également.


Depuis Ennya, d'autres rituels supérieurs eurent lieu, mais le seul supérieur qui puisse être comparé à la brèche fut celui des glaces que Luce de Trencavel se décida à entamer, à l'heure actuelle elle demeure encore en stase pour réussir ce rituel.


La Toile du Piège

En 1218, le nombre de morts parmi les Trencavel a entraîné un affaiblissement de toute la famille, ce qui servira au Concile qui s'opposait à eux comme porte d'entrée pour pouvoir créer l'Assemblée des Mages. Jusqu'en 1244, les tensions entre la famille et les Conciliers ne feront qu'augmenter, provoquant à chaque fois un peu plus de problématiques tandis que les Trencavel s'enfermaient chaque jour un peu plus dans la pratique de leurs rituels.


En 1237, la guerre déclarée par-delà le mur du bout du monde instaurera le dogme sur les rituels et provoquera l'irre des Conciliers. Cependant, l'aide qu'ils apportaient au mur était bien trop importante pour permettre au Royaume de s'affaiblir. Au moment de la bataille contre les meutes de Proncilia, le Concile usera du pouvoir dégagé par la guerre, guidé par Colotl, pour ordonner le bannissement du Huit et des Trencavel formant ainsi la Toile du Piège.


C'est ainsi qu'en 1244 les Trencavel se retrouveront bannis et incapables de quitter l'île aux ébènes ou d'entretenir un quelconque contact. Louise, alors matriarche de la famille, sollicitera les Anciens ainsi que les mages les plus expérimentés pour protéger les jeunes générations de ce qui se produisait.


La Toile des Pièges conférera à tous ceux qui avaient protégé les jeunes générations une haine féroce envers l'Assemblée des Mages et la facilité avec laquelle le Concile parvint à les faire disparaître nourrit lentement mais sûrement une certaine rancune à l'encontre du Royaume qui les avait oubliés.

A ce jour, de nombreux membres des Trencavel, n'oublient pas qu'ils furent balayés de l'histoire où nul ne se souvint des sacrifices faits par leur famille pour protéger le Royaume, catalysant un peu plus l'aspect sectaire de leurs membres.


La vie au Fort

En arrivant sur l'île aux ébènes, les Trencavel se retrouvèrent sur une île dépourvue de végétation ou de mammifères pour pouvoir s'en alimenter. Les Anciens, Louise et la plupart des parents prirent la responsabilité de dissimuler la réalité de cette nouvelle situation à leurs jeunes générations afin de les préserver. Ainsi, les quelques maigres poissons pêchés leur servir d'alimentation pendant que les Anciens s'enfonçaient dans les grottes - luttant contre les Éclats d'Ébènes qui gardaient l'île et toutes les créatures qui logeaient sur l'île - et s'alimentaient des insectes qu'ils parvenaient à trouver.


Ils entamèrent de construire une cabane pour y abriter la plupart des membres et rapidement mirent leurs magies à exécution en précipitant certains rituels qu'ils étaient parvenus à emporter dans la manoeuvre pour nourrir le pouvoir de la famille. Ces temps de disette et de misère unirent les membres de la famille plus que ne l'avait fait la vie sur le continent, ils s'accompagnèrent également de longues périodes de deuil lorsque certains membres, notamment le frère d'Alaric de Trencavel, tentèrent de s'enfuir du Fort et périrent en essayant.


A mesure du temps, les mages déployèrent tous leurs dons et la cabane devint un fort, notamment grâce à l'aide du Huit qui avait été retrouvé par Tedeus Yrcin qui, sans le savoir, sauvera la vie des Trencavel face aux étranges rituels des créatures inertes animées qui résidaient sur l'île.


Une fois installés, les Trencavel instaurèrent diverses règles sur les autorisations de sortie et Luce de Trencavel parvint à nouer un début de dialogue avec Ceux-Des-Grottes, grâce à cela, les remparts du Fort ne furent plus attaqués chaque soir et leur permirent d'obtenir des graines et de la végétation dans l'ambre enfoncée dans les profondeurs. C'est ainsi que Sakina de Trencavel parvint, grâce à l'aide de Catherine, à faire éclore des Noix-Marcheuses qui l'assistèrent dans l'établissement de nouveaux potagers.


Les rituels de Marie de Trencavel et de Luce de Trencavel combinés levèrent le sort des Conciliers sur elle seule. Ils placèrent en la jeune femme tous leurs espoirs de retrouver une vie plus douce et de reprendre le contact avec leurs alliés du passé. Marie devint une Veilleuse du Fort et arpenta les routes du Royaume en leur faisant parvenir des denrées pour améliorer leur qualité de vie ainsi que d'autres ressources. En parallèle, elle était une espionne qui offrait aux Trencavel des nouvelles sur les événements qui avaient frappé le Royaume pendant leur absence.


C'est ainsi qu'ils parvinrent à connaître l'existence du Domaine de l'Assemblée et virent une occasion de se libérer partiellement, la vie au Fort reprit de plus belles suite à cela pour préparer leur grand retour.


L'Île aux Ébènes

Les Trencavel furent bannis sur une île inconnue de la plupart des êtres vivants, à l'exception de quelques navigateurs suffisamment braves et fous pour entamer la traversée de l'océan des condamnés et assez doués pour lui survivre.


Pour ceux ayant parvenu cette traversée, encore eusse-t-il fallut qu'ils survivent aux créatures gardiennes de ces terres désolées, les entités d'ébènes animées par une magie impossible à déceler sans pénétrer dans les profondeurs de l'île.


Sous l'obsidienne, quelque chose, une magie ancienne née du sortilège du Secret des Ébènes anime des entités qui n'obéissent à aucune loi du vivant. Des créatures faites d'obsidienne, presciente et qui, grâce à Luce, devinrent des alliés des Trencavel.


Les premières entités à être rencontrés sont les Éclats d'Ébènes, des créatures gigantesques animées par un coeur recelant une telle magie que les créatures offrirent l'un de leurs coeurs à Luce de Trencavel pour que Guérin puisse lui créer son bâton. En pénétrant un peu plus, les Azurs viendront interrompre votre progression pour s'assurer que les êtres qui tenteraient d'entrer ne soient porteuses d'aucun intention belliqueuse à leur encontre : ainsi périrent trois membres de la famille Trencavel.


Une civilisation souterraine s'est nourrie de la magie et l'a réutilisée afin d'exister, animant les roches et l'obsidienne, dans un courant de magie à la fois parfaitement familier et étranger au Concile pour qu'ils ne soient pas capables de les détecter. Les entités muettes apprirent la langue des siennes et ainsi se nommèrent les Cerclés.


Aucun membre des Trencavel ne parlera de l'alliance qui les lie aux Cerclés et à Skelligar qui a été enfermé sous terre, et la seule qui osera le montrer à des étrangers finira bannie de la famille. Ils conservent précieusement ces alliés à leurs côtés tandis qu'au fond des grottes des ébènes, Luce demeure en stase, finalisant le rituel des Glaces qui permettra selon les tablettes anciennes, de pouvoir communiquer avec l'inerte.


Le retour des Trencavel

A l'issue de l'Échiquier du Pouvoir, les Trencavel sont enfin de retour sur le continent, ayant perdu un nouveau membre en la personne de Marie qui les trahira afin d'empêcher les Anciens de revenir et de préserver la paix.


En revenant, ils reprirent leurs anciens logements à Naep, comme discuté avec l'Assemblée et ouvrirent un portail entre le Fort et Naep, afin de pouvoir garder le contact avec eux et en parallèle, ils entamèrent de nouvelles négociations avec le Royaume et avec les Écoles de magie afin de reprendre leur place. Le Royaume et les Trencavel nouèrent une entente pour l'obsidienne présente en quantités astronomiques sur l'île.


Par ailleurs, ils reprirent leurs démarches de trouver de nouveaux membres pour leur famille, afin de retrouver leur influence passée.


Une chose est certaine, les Trencavel n'ont pas dit leur dernier mot et comptent bien prendre leur revanche sur ceux qui ont toléré leur disparition et ceux qui n'ont jamais eu le moindre souvenir pour eux. Ils nourrissent une rancune silencieuse face à la trahison d'un membre de leur famille et le bannissement perpétué chez les Anciens.


Arbre généalogique des Trencavel


Galerie des membres de la lignée de Trencavel

Alaric de Trencavel

Alaric de Trencavel

Aucune faction connue

Félicitée de Trencavel

Félicitée de Trencavel

Aucune faction connue

Louise de Trencavel

Louise de Trencavel

Aucune faction connue

Arsène de Trencavel

Arsène de Trencavel

Aucune faction connue

Guérin de Trencavel

Guérin de Trencavel

Aucune faction connue

Mélusine de Trencavel

Mélusine de Trencavel

Aucune faction connue

Célestine de Trencavel

Célestine de Trencavel

Aucune faction connue

Le Huit

Le Huit

Lignage

Sakina de Trencavel

Sakina de Trencavel

Aucune faction connue

Diane de Trencavel

Diane de Trencavel

Aucune faction connue

Lomion de Trencavel

Lomion de Trencavel

Vigies Élémentaires

  • Logo-forumactif.png
  • Logo_Discord_2015
bottom of page