top of page

Hyvaline Chorvier

Fierté Psychique

Hyvaline est une nouvelle membre des Serfs de l'Occulte, aidant les mages à se retrouver.

Factions

Serfs de l'Occulte

Lignées

Ancienne infobulle :

Élève en psychisme à l'école de magie, Hyvaline tient à rendre fier son père qui combat au mur, forcé d'y aller à cause de problèmes de culture. Il l'élèvera seul, suite au décès de son épouse en couche, lorsqu'il se rendra compte de ses dons, il s'engagera dans l'armée, vendra sa demeure pour se permettre d'aller à l'école et de maîtriser son don. Elle sera remarquée par Ennya et Quetza qui lui offriront une place au sein des Serfs de l'Occulte, elle en fait désormais partie.


Description mentale

Hyvaline est une adolescente qui a dû apprendre à grandir bien avant son âge, prenant en charge une partie des corvées de la maison, son sens des responsabilités est particulièrement aiguisé. Pour autant, la vie dans ces conditions poussa son tempérament à la rendre prompte à désobéir à certaines règles, comme des expressions fugaces de son adolescence qu’elle ne s’autorise pas à vivre.


Sa puérilité s’exprime au travers de petits jeux qu’elle se plaît à faire auprès des différentes personnes, parfois à leurs dépens, mais systématiquement bon enfant, les dupant sur de petits mensonges sans aucune importance.


Elle est également, comme toute bonne élève de l’école de magie, curieuse, ce qui la pousse parfois à aller au-delà des règles pour assouvir cette curiosité qui devient maladive à certains moments. Cette curiosité se concentre principalement sur les événements et les objets, la jeune fille ayant trempé dans les esprits de tout un chacun dès son enfance, elle y a découvert des aspects de l’être humain qui lui ont particulièrement déplu.


Cette répulsion à l’encontre des êtres vivants sera tempérée par son père, puis par ses professeurs, jusqu’à ce qu’elle comprenne que si les pensées étaient d’ordre privé c’était pour cette précise raison. Mais en tant que bonne psychiste, Hyvaline a des difficultés à comprendre la vie privée de chacun, puisqu’elle n’a qu’à tendre l’oreille pour percevoir la plupart de leurs pensées en surface.


Consciente du don qui lui offrit une vie loin des champs, elle ne nourrira jamais aucune haine à son encontre malgré les difficultés à le maîtriser, aidée par le professeur Osmonov pour lequel elle éprouve la plus grande et vive admiration et qui l’aidera à traverser l’épreuve du décès de son père.


Depuis, elle a accepté de se placer au service des Serfs de l’Occulte afin d’aider les mages innés ayant été traumatisés par leurs propres dons, usant de son don dans l’objectif de les aider et de les soutenir.


Description physique

Hyvaline est une jeune femme au physique commun : de taille moyenne, les cheveux châtains et les yeux marrons, elle n’a rien qui ne sorte particulièrement de l’ordinaire. Ce qui n’est pas pour lui déplaire, se rendant parfois trop compte de sa différence à force de traîner dans les pensées des gens.


Elle se vêt de tissus de qualité moyenne, refusant de dépenser trop cher dans des étoffes luxueuses ou de trop bonnes qualités, l’idée lui étant proprement insupportable pour elle qui avait manqué d’or pendant tout ce temps. De plus, ses rémunérations en tant que Serf de l’Occulte sont le plus souvent insuffisantes pour de quelconques excentricités.


Elle porte aussi une veste noire par-dessus une chemise, un pantalon cintré au niveau de la taille par une ceinture en tissu et des bottines. Le seul élément qui soit réellement cher à son cœur, bien que les rares fois où elle se tâche sont un drame dans son esprit, craignant de gaspiller quoique ce soit, est sa besace.


Celle-ci est en cuir, quelque peu abîmée par les années et ce malgré l’entretien qu’elle lui porte, il se craquèle par endroit. C’était la besace de sa propre mère qu’elle dût aller vendre dans sa jeunesse au marché, elle ne put s’y résoudre et décida de la garder pour elle.


Au travers de ses cours, comme de ses différentes expériences, celle-ci l’accompagna comme le fantôme de sa propre mère. Depuis son arrivée chez les Serfs de l’Occulte, les premiers tatouages utilisant pour encre l’essence de magie, parsèment la peau de sa nuque. Un œil tracé au point, une étoile au cœur de celui-ci et de fins traits en ressortant. Depuis, elle n’attache plus ses cheveux, ne voulant pas qu’il puisse se dénoter.


Histoire

Hyvaline est née dans l’un des villages aux alentours de la Capitale. L’accouchement de sa mère s’avéra particulièrement complexe et l’absence de soins à proximité et d’aides et elle finit par rendre son dernier souffle lorsqu’Hyvaline prit sa première inspiration.


Son père travaillait dans les champs de l’une des familles bourgeoises de la Capitale, tentant d’élever sa fille en parallèle de son travail. Il la préserva des problèmes d’or inhérents à la situation dans laquelle ils vivaient et très tôt elle vint le rejoindre dans les champs pour l’aider. Progressivement, les cultures seront moins fertiles ce qui les pousseront à aller directement sur les marchés pour vendre différents objets, jusqu’à devoir vendre certains bijoux ayant appartenu à sa mère.


Il lui parla énormément de celle-ci, malgré la peine et la douleur, pour lui permettre de la rencontrer au moins au travers de ses récits. C’est alors qu’il lui en parlait et que sa peine grandissait qu’Hyvaline déploya pour la première fois son don. Elle pénétra dans l’esprit de son propre père et le figea sur place pendant qu’elle fouillait l’ensemble de ses souvenirs, sans aucune décence pour la bienséance. Lorsqu’elle interrompit sans sort, alors peu consciente de ce qu’elle avait fait que son père eut une grande discussion avec elle.


Au cours de cette discussion, elle remarqua que certains des souvenirs n’avaient pas été seulement observés, mais certains partiellement effacés, quelque chose dont elle s’en voulut durant de longues années et qui lui fit prendre conscience que quelque soit le don, il fallait être prudent dans son usage.


S’il eut peur d’elle, il n’en montra rien, ni n’en pensa rien. Quelques années plus tard, alors que le don d’Hyvaline lui permettait de rentrer du marché avec plus d’or qu’elle n’aurait dû, il lui indiqua qu’il irait s’engager dans l’armée, revendre la maison pour lui permettre de pouvoir rentrer à l’école de magie.


A son arrivée à l’école de magie, Hyvaline fut particulièrement seule et touchée par l’absence de son père qui prenait tous les risques pour lui permettre de vivre auprès des riches élèves de l’école. Elle s’échina à avoir les meilleures notes possibles, quitte à ne plus dormir correctement durant les deux premières années, priant pour obtenir des bourses et permettre à son père de ne plus avoir à aller sur le champ de bataille, trop inquiète à l’idée de le perdre.


Cette situation dura jusqu’au premier point de rupture, durant lequel son esprit amoindri par la fatigue, par les différents rythmes et l’anxiété qu’elle s’imposait, se révolta. Durant cette période, seul le professeur Osmonov fut en mesure de l’approcher, les autres oubliant la raison de leur venue. Il s’installa à côté d’elle, alors qu’elle usait de tout son pouvoir plus ou moins consciemment pour les repousser et se contenta de l’enlacer, d’un bras.


C’est ainsi qu’il devint comme un oncle au sein même de l’école de magie, en plus d’être son professeur. Il l’épaula et la guida, l’obligeant à conserver un rythme humain qui l’éloignait peut-être momentanément d’être la meilleure, mais qui lui permettait surtout de pouvoir respirer et vivre. Bien sûr, la pression demeurait belle et bien présente, son père risquait sa vie au mur pour lui offrir le luxe de pouvoir étudier à l’école et il était impensable pour elle d’échouer, elle devint simplement un moteur plutôt que ce qui l’empêchait de respirer.


Plus encore, il stimula sa curiosité en lui révélant quelques pistes des mystères que l’école de magie dissimulait. Ainsi, elle découvrit le mystère des Assimilateurs et comprit une théorie selon laquelle la magie utilisée à de trop fortes propensions pouvait polluer l’air et le rendre toxique à la longue. Aussi, découvrit-elle également à se séparer des pensées qu’elle percevait continuellement et à altérer certains souvenirs pour dissimuler ses venues dans des lieux interdits.


Au fur et à mesure de ses études, elle devint amie avec Lena, une invocatrice plus jeune qu’elle, au détour d’un des rayons de la bibliothèque où elle manqua de se faire assommer. Grâce à elle, qui était issue d’une famille bourgeoise et bien loin des inquiétudes d’Hyvaline, elle put voir un autre versant de la vie au sein de l’école, au travers des révisions et des multiples escapades que le don d’Hyvaline entremêlé à celui de Lena leur permettait.


Elles se rendirent aux différents festivals de la ville, de Donblas à Vina, profitant de chaque occasion où elles avaient de l’avance dans les révisions pour croquer une partie de la vie de la Capitale à pleine dents. Jusqu’à même organiser des chasses au trésor pour tous les élèves de l’école en accord avec leurs professeurs.


Jusqu’à l’événement où elle fut pressentie pour permettre l’interrogatoire du Directeur lui-même, guidée par un Globe de Sagesse, elle fera la première rencontre avec Quetza à cause de la professeure Hurlefreux mais aussi et surtout de sa propre curiosité. Durant cette découverte, elle découvrit l’Essence de Magie que les Assimilateurs distillaient au pied de l’école et qui manqua de la tuer, seule sa nature de Sang-Sauvage, comme lui expliqua Ennya, l’en prémunit. Elle pénétra dans l’esprit du Directeur, puis de la Concilière pour y découvrir des paysages mentaux qui attiseront sa curiosité plus que de raison. Les événements terminés, elle ne retrouva qu’une simple note d’Ennya.


Elle continua ses études tant bien que mal, aidée par le professeur Osmonov pour la soutenir et la nécromancie qu’elle découvrit en plein milieu de Proncilia au cours de l’une de ses sorties, ses mises en garde ignorées par un soldat, distillèrent les premières pistes de son choix futur.


A la fin de ses études, on lui annonça le décès de son père sur le champ de bataille et elle commit une grave erreur en forçant les portes de l’esprit d’un soldat pour vivre les derniers instants de son père. Un acte grave dont elle fit témoignage auprès du professeur Osmonov qui répara son tort et trouva un terrain d’entente avec le soldat pour l’empêcher de porter plainte contre elle. Souhaitant malgré tout toujours le rendre fier, elle prit la décision de se lancer dans la protection des arcanes des affres que les mages noirs et autres gens du commun laissaient passer.


Hyvaline se jura de rendre fier son père et elle continue d’apprendre au sein des Serfs de l’Occulte à manier son don avec finesse tout en apportant de l’aide à tous ceux qu’elle peut aider, convaincue que le sacrifice de son père ne serait pas en vain si elle réussissait dans ce qu’elle entreprenait.

Hyvaline Chorvier

Âge : 17 ans

Date de naissance : 05 sanfio 1238

Race : Humaine

Taille : 168 cm

Métier : Membre des Serfs de l'Occulte

Musique thème

Campagnes jouées

Histoires liées

Retrouvez ici les personnages aux histoires liées.

Alice

Alice

Ennya Hurlefreux

Ennya Hurlefreux

Quetza

Quetza

Basile Legrand

Basile Legrand

Essan

Essan

Serf

Serf

Calliopée

Calliopée

Orn

Orn

Varun Murmil

Varun Murmil

Textes liés

Retrouvez ici les textes impliquant le personnage.

Le Globe de Sagesse (Intégrale)

État civil

Artefacts liés

Retrouvez ici les artefacts liés au personnage.

  • Logo-forumactif.png
  • Logo_Discord_2015
bottom of page