top of page

La vengeance est un plat qui se boit

Texte de Kyanite

TW : Des sujets sensibles ou termes inappropriés peuvent heurter la sensibilité des lecteurs, merci de votre compréhension.


Le félin avait pris place derrière le bureau, pour l’occasion l’une des planques de la Salamandre avait été réquisitionnée pour tenir une réunion dans le plus grand secret.


C’était une pièce exiguë dans laquelle trônait face à lui quatre des plus intraitables Caïds de l’Est, installés sur de sobres mais confortables fauteuils récupérés au Manoir Hornec lors de l’incendie provoqué durant son enterrement. On n’emmenait aucun souvenir matériel en Enfer, autant que ça soit utile à d’autres.


Il détailla attentivement les mines de ses comparses, d’abord le Minghellois : Jared.


Visage disgracieux affublé d’une imposante balafre, Azar avait de quoi faire peur, mais d’autant plus quand il avait la tête des bons jours et qu’il infligeait à son entourage la vue de son sourire dérangeant. Aujourd’hui l’esclavagiste avait la mine grave et la tête des mauvais jours, ce qui leur faisait au moins un point en commun.


Vint ensuite le Professeur : Flamel.


Contrairement à l’accoutumé il semblait sur le point d’exploser, d’un naturel plutôt calme, aujourd’hui l’alchimiste contenait difficilement la colère qui venait rougir sa face le faisant ressembler à une tomate bien mûre affublée de lunettes et d’une barbichette. 

En d’autres circonstances cette image aurait probablement étiré un sourire sur les babines de Surin, mais la seule chose qu’il avait à cœur d’étirer aujourd’hui c’était la gorge des responsables.


Puis le Rat, guère concerné par la situation, jambes croisées avec nonchalance, un petit sourire espiègle au coin des lèvres, les yeux totalement éclatés par une substance inconnue même du Professeur, Surin se demandait parfois si ce connard ne sniffait pas la putain de poudre qu’on avait retrouvé sur les lieux de l’incendie. Après tout le Rat était un voleur, est-ce qu’il était possible que cet enfoiré ait des liens avec la Nébuleuse ? 


Probablement pas, c’était un enfoiré de la pire espèce mais il n’était pas si con, sinon il ne serait pas si serein à l’idée de se tenir là avec son petit sourire narquois, tandis que rien que de le voir Surin et son poil hérissé avait envie de lui réarranger le portrait à grand coup de barre à mine.


Pour finir il y’avait l’assassin. Il ne s’attarda pas trop longtemps sur lui, la figure mortuaire qui le fixait fondue dans l’or et surmontée d’une capuche avait tendance à lui provoquer un certain malaise. De ce qu’il en savait le Masque était un mage en plus d’être un tueur redoutable, Surin n’y connaissait pas grand-chose en la magie mais il y avait fort à parier que son aura déstabilisante n’était pas uniquement dû à sa capacité à faire disparaître toutes les personnes de cette pièce en un instant de la surface de Vesperae sans qu’aucun d’eux n’ait pu ne serait-ce que franchir la porte.


Ses griffes frappaient nerveusement la table en bois, il avait des sueurs froides à présent suivis d’une douleur lancinante dans le bras gauche, mais il ne devait pas montrer de faiblesses, le crime était un monde de charognes, s’il s’effondrait un autre prendrait sa place comme Silher et il ne serait même pas encore froid que tous se battraient pour le recouvrir de terre.


Nerveusement il frotta sa truffe du revers de sa patte et ce geste lui noua l’estomac, lui rappelant encore une fois que la dernière dose remontait à quatre heures. Surin avait l’impression de crever.


Puis ses yeux se tournèrent vers la flamme de la bougie disposée sur la table et son sang ne fit qu’un tour, bouillonnant dans ses veines. Ces enculés avaient pris tout ce qu’il avait, tout ce qu’il s’était acharné à construire depuis que la Salamandre Noire l’avait sorti de ce trou à rats dans lequel en quelques mois il avait vu plus de queues que de visages. 

Un liquide brûlant envahit sa gorge et il le fit passer d’une traite de bourbon qui lui sembla beaucoup plus agréable, il avait envie de gerber. Impossible de déterminer à présent si c’était le manque ou le souvenir de ces trop longs mois ou il ne s’était plus appartenu, rendu la marionnette consentante d’une bande de connards qu’il avait refroidit et qui reposaient désormais bien sagement sous les pavés de la Capitale.


En brûlant la Potence … SA POTENCE, la Nébuleuse avait tenté d’arracher toute cette nouvelle vie qu’il s’était acharné à reconstruire sur les débris de ce qu’il avait autrefois été.


Un grognement monta dans sa gorge, s’échappa entre ses crocs serrés, et il posa un regard noir sur ses comparses galvanisés, une lueur brillait à présent dans les yeux de tous ceux qui lui était disposé de voir.


« On va se venger. »

Tyrion Flamel

Tyrion Flamel

Sybarites

Jared Azar

Jared Azar

Associés du Silence

Le Masque

Le Masque

Maison du Corbeau

Le Roi des Rats

Le Roi des Rats

Aucune faction connue

Surin

Surin

Aucune faction connue

  • Logo-forumactif.png
  • Logo_Discord_2015
bottom of page