top of page

Zalfiel Carahel

Le Chat de Dro'Xun

Zalfiel est un ancien Lieutenant de Faern'aral, autrefois devenu Pillard, c'est un chasseur de mages cruel et extrémiste avec un fort ressentiment envers les humains.

Factions

Dro'Xun

Lignées

Famille Carahel
Maison Myrre
Caractéristiques physiques :

Zalfiel est un elfe mesurant 1m81 à la peau rendue noire par son éloignement de Cirel et ses actes à l'opposé des valeurs de Danava, ses cheveux sont noirs et courts généralement coiffés de manière basique, il porte trois boucles d’oreilles en or, deux boucles à l’oreille gauche et une à l’oreille droite.


Une cicatrice traverse son visage de son menton en bas à droite jusqu’au bas de son œil gauche, et traverse ses lèvres, elle lui a été administrée alors qu'il avait été fait prisonnier des humains durant l'Annexion de Saphan. Son visage donne une impression de jeunesse tout à fait légitime puisqu'il n'a pas encore atteint l'âge adulte elfique.


Zalfiel arbore un tatouage verdâtre sur son cou qui remonte jusqu’au côté gauche de son visage représentant les branches et feuilles d’une plante, tatouage qu'il aura en commun avec trois autres chasseurs de bannis, tous morts aujourd'hui.


Sa particularité la plus marquante est sans aucun doute ses yeux dorés dont les pupilles forment des fentes qui lui vaut entre autres son surnom de Chat de Cirel.


A son cou pend un pendentif en argent représentant une tête de chat aux poils hérissés, tous crocs dehors offert par une ancienne chasseuse de bannie, morte aujourd'hui.


Caractéristiques mentales :

Zalfiel est profondément intolérant, un rejet dirigé principalement à l’encontre des mages et des humains, qu’il considère pour les premiers comme des menaces à éliminer et pour les seconds comme des êtres inférieurs et indignes de vivre avec les bienfaits administrés par Danava, des cadeaux de la Déesse dont les humains n'ont jamais eu que faire de toute l'histoire de leur peuple.

En contrepartie il a une profonde estime pour son peuple et ses représentants, s'en prendre à un elfe sera souvent pour lui une forme de déchirement tandis que tuer un humain lui apporte au mieux une forme de satisfaction, au pire une indifférence palpable.


Il se considère comme un chasseur né, doté d’une paire d’yeux dorés lui permettant de voir les vents magiques, d’une prédisposition naturelle à l’abjuration, d'une passion pour la traque qu'elle soit animale ou humanoïde, et d’un sens du devoir exacerbé que la plupart des gens considéreront comme de la cruauté, il estime que les Dieux l’ont doté de tout ces éléments pour lui permettre d’accomplir sa tâche, chose qu’il fait avec beaucoup de sérieux.


Zalfiel n’hésitera pas à manipuler pour arriver à ses fins même s’il rechigne de le faire face à des représentants de sa race qu'il tient en haute estime.


En parallèle il montre beaucoup de camaraderie à l’égard de ses frères chasseurs d’origines elfiques et se montrera toujours prêt à aider un confrère en difficulté, grâce à Adwarin il aura finira par montrer un peu plus de patience envers les humains, mais maquille le plus souvent les apparences et son mépris pour eux.


Zalfiel sait se montrer attentionné et tendre, surtout envers Adwarin qu'il considère comme un frère et avec qui il a une relation fusionnelle, mais peu de gens ont la chance d'observer cet aspect de sa personnalité tant ses défauts forment une armure pour le monde extérieur. Si vous le détestez déjà il vous donnera toutes les raisons de le faire d'autant plus.


Histoire :

Alors qu'il était encore très jeune, les parents de Zalfiel furent tués lors d'un affrontement avec les humains, il en gardera un souvenir très amer et développera envers eux une rancune qui ne cessera de grandir au fil du temps et de sa compréhension du monde, ajoutant à sa haine naissante d'autres arguments pour l'alimenter.


Il fut élevé par Daeron Carahel, le héro de la Grande Fracture aux côtés d'Adwarin, son cadet, comme si il était son propre fils, ensemble ils apprendront à croiser le fer, à chasser, mais aussi l'abjuration.


Lors de la prise de Saphân il partit se battre pour défendre la ville, ne souhaitant pas la voir tomber autant par fidélité envers Cirel que de colère de voir les humains s'en emparer, il fut suivit dans sa fougue et son impulsivité par son frère Adwarin. Mais le Chat de Cirel tomba aux mains des ennemis et ne dû son salut qu'à la survie d'Adwarin qui de retour à Cirel informa son Roi que des elfes étaient fait prisonniers et torturés dans le bastion de Saphân.


Zimphäel réussi suite à de nombreuses négociations à récupérer les prisonniers, mais ce séjour marqua un peu plus l'esprit torturé de Zalfiel.


Leurs routes se sépareront de nombreuses années plus tard alors que Zalfiel s'engage au près des chasseurs de bannis de Cirel, il deviendra un tueur expérimenté et commencera à affiner ses talents de chasseur d'hommes, il fera des rencontres qui ont marquée sa vie en leur sein mais toutes ou presque périront de la main des elfes noirs, mais surtout, pour Zalfiel, aux mains des mages.


L'éloignement répété de Cirel, ses offenses à Danava ainsi que sa haine envers tout ce qui n'appartient pas à la glorieuse cité le pousseront à s'enfoncer dans les méandres de la damnation et il fera à son tour bannis de Cirel, comme ceux qu'il chassait autrefois, pour avoir tué un nombre trop considérable d'humains sans rapport avec la cible durant ses missions.


Chassé de Cirel, traité comme un monstre et en proie à ses pulsions d'elfe noir en devenir, Zalfiel aurait pu complètement basculé sans le soutient d'Adwarin qui lui tendit la main pour rejoindre Faern'aral. Il fit rapidement ses preuves en leur sein, démontrant des résultats impressionnants dans la chasse aux mages, ses exploits et la confiance inébranlable de son frère, lui valurent rapidement la place de Lieutenant du Clan.


Lorsque qu'Adwarin acceptera d'intégrer les humains au sein de Faern'aral, Zalfiel le vécu comme une trahison, c'était là, la première pierre posée sur l'édifice de la discorde.


Le Conseil des Mages

Cette période causa de nombreux troubles au sein du Clan, à la demande d'une certaine Livia que Zalfiel avait déjà rencontré au port de Trigorn et alors immédiatement détesté, Adwarin et Jozan acceptèrent d'apporter leur aide aux mages de Trigorn.


C'est ainsi que son frère, Eldarion et lui même se retrouvèrent à aider l'Assemblée des Mages dans la destruction d'un artefact maudit.


Avec les agissements néfastes de certains mages les tensions ne firent que grimper jusqu'à ce que Zalfiel décide de lancer une offensive à l'encontre des Iphurnus, pourchassant le jeune Aleister et tuant par la même occasion la Sergente Nyra qui avait tentée de le protéger, mettant fin par la même occasion à une alliance que ses alliés avait eu tant de difficultés à bâtir.


Cette dernière action engendra entre les deux frères une ultime fracture, Adwarin demanda à Zalfiel de se rendre aux autorités, ce que celui-ci fit mine d'accepter dans un premier temps avant de le piéger, l'assommer et l'enfermer, le faisant passer pour mort aux yeux du Clan, tué par les Thaumaturges à qui il vouait désormais une haine féroce.


Faern'aral se scinda alors en deux, Zalfiel assisté de son lieutenant Ehmyr et accompagné entre autre par Galadriel pris la décision de se montrer implacable à l'égard des mages et de démarrer les hostilités.


De son côté, Jozan et Eldarion restèrent fidèle aux principes d'Adwarin refusant d'entrer dans une guerre ouverte avec la population magique de Trigorn.


Grâce à l'aide précieuse de la Maîtresse des Arts Lucinda le complot de Zalfiel contre son frère fut levé au grand jour et celui-ci fut sauvé et l'implication de Faern'aral dans la guerre civile à naître interrompue.


Le Chat de Cirel dû s'exiler du Clan pour préserver sa vie mais emporta dans sa fuite le Fléau des Mages ainsi que le Rempart Abjurateur, armes qu'il considérait lui appartenir de droit, Faern'aral ayant trahit sa mission, il était désormais seul à pouvoir purifier Vesperae de la magie.


S'en suivra alors une longue période d'errance ou consumé par sa haine et sa folie meurtrière envers les mages, la raison de Zalfiel basculera en même temps que les vestiges de son appartenance à la Grande Cirel.


L'Eternel

Pour des raisons qui nous sont encore inconnues Zalfiel a rejoint les Pillards et commet des exactions à leurs côtés.


Relations :

- Il est le frère adoptif d’Adwarin, Zalfiel le portait en haute estime et était prêt à tout sacrifier pour lui avant le Conseil des Mages, il le considère aujourd'hui comme un traître.

- Il portait Daeron Carahel en très haute estime, il a pour lui admiration et profonde reconnaissance.

- Il entretenait de bonnes relations avec la plupart des membres de Faern'aral non humains avant le Conseil des Mages, à présent il les considère comme des traîtres.

Zalfiel Carahel

Âge : 238 ans

Date de naissance : 26 Arisis 1017

Race : Elfe noir

Taille : 1m81

Métier : Chasseur pour la Maison Myrre

Histoires liées

Retrouvez ici les personnages aux histoires liées.

Adwarin Carahel

Adwarin Carahel

Ehmyr Kraver

Ehmyr Kraver

Livia Fossecrelle

Livia Fossecrelle

Ba'al

Ba'al

Herumor

Herumor

Melzzyr Myrre

Melzzyr Myrre

Daeron Carahel

Daeron Carahel

Jozan Ghaerys

Jozan Ghaerys

Shar Myrre

Shar Myrre

Textes liés

Retrouvez ici les textes impliquant le personnage.

État civil

Artefacts liés

Retrouvez ici les artefacts liés au personnage.

L'Écume des Profondeurs
Le Fléau des Mages
Le Rempart Abjurateur
  • Logo-forumactif.png
  • Logo_Discord_2015
bottom of page