top of page

Adélie Thornemal

Rosace des Armes

Produit de la noblesse de Naep, Adélie se désintéressa de l'avenir qui lui avait été confié pour employer son art à la magie. Elle souhaiterait devenir archimage.

Factions

L'Assemblée des Mages

Lignées

Description physique

Adélie Thornemal n'a guère hérité de ses parents qui sont de grande taille pour péniblement culminer à 1m52. La professeure est l'une des plus petites de l'école et se retrouve régulièrement face à des élèves et des personnes qui la toisent d'une ou deux têtes.


Pour autant, habituée à ce que tout le monde la dépasse, Adélie ne porte que des petits talons qui galbent ses jambes à défaut de lui faire gagner beaucoup en hauteur. D'apparence athlétique, elle a dû apprendre les bases de techniques martiales qu'elle continue à ce jour de travailler.


Souvent habillée de bottines, elle n'a jamais abandonné les armoiries de sa famille qu'elle porte à la ceinture, ou dans les broderies de son surcot. Si elle est particulièrement coquette, ses tenues sont simples quoique travaillées, entremêlant à la fois son amour pour les beaux vêtements mais également le statut de sa famille.


Issue d'une branche forgeronne, sa tenue est inspirée de certaines pièces d'armures, notamment sur la pièce en cuir teinté qu'elle porte sur les épaules et qui améliore son maintient.


Sa chevelure noire corbeau est également l'un des éléments que sa famille a pour marque de fabrique, quoique ses yeux bleus soient l'expression du sang des Rivachel qui coule dans ses veines par sa mère. Ceux-ci, avec sa taille, font partie des deux rares éléments notables chez l'ancienne noble, puisqu'ils sont si pâles qu'ils peuvent apparaître comme blancs selon la luminosité ambiante. Ils l'handicapent dans la vie de tous les jours, puisqu'elle peut être facilement éblouie.


D'une exploration à Minghelle pour y étudier les runes et sceaux locaux, elle garde deux souvenirs : une cicatrice sur la cuisse ainsi qu'un collier en argent qui lui a été offert par des locaux.


Description mentale

A priori, Adélie Thornemal est une professeure qui ne manifeste que très peu d'émotions, grâce à certains préceptes de la noblesse, lui imposant une forme de réserve développée. Pour autant, si la discussion venait à se prolonger, les premières traces d'une vie loin de l'éducation de sa famille peuvent se dénoter.


Alors que sa famille est très portée sur les armes, Adélie est d'un tempérament plutôt doux, ne cherchant que très rarement les affrontements au point de parfois les fuir dans certaines situations. Souriante et aimable, ses mots ne dépassent qu'en des cas exceptionnels ses pensées, comme lors de sa rupture avec Nathanaël.


Passionnée par la pédagogie, cherchant à comprendre de quelle manière l'apprentissage peut revêtir à la fois une forme ludique et performante, Adélie compense son manque d'expérience dans le domaine par une continuelle remise en question de ses idées et de ses préceptes.


Si elle était timide, les besoins de sa vie au sein de la noblesse et de l'école de magie ont étouffé ce trait de personnalité jusqu'à en faire ressortir une personnalité d'apparence sociable mais pétrie de doutes et d'insécurités qu'elle garde en son fort intérieur et qu'elle ne partage qu'avec quelques personnes de confiance. Consciente des jugements qui pèsent sur elle au sein de sa famille, pour son refus des épousailles de convenance et son refus de porter un héritier, elle est consciente de la chance qu'elle a eu que son choix finisse par être accepté mais a, malgré tout, la désapprobation de certains membres de sa famille sur les épaules qui lui pèse.


Sa candeur d'enfance a représenté pour elle une faiblesse particulièrement marquée qu'elle compense très souvent avec de longues analyses qui lui coûtent émotionnellement. Pour autant, elle n'est jamais parvenue à balayer ce trait de sa personnalité qui s'est mué en romantisme, pour elle. Ayant dédaigné le mariage de convenance, elle a toujours à cœur de trouver une âme sœur en laquelle elle croit.


La relation désastreuse qu'elle entretint avec le professeur Irhantal et quelques autres idylles aussi vite terminées que commencées ont particulièrement marqué la professeure qui peine, désormais, à se laisser aller à une quelconque forme d'intimité. Pour autant, l'espoir la berce toujours.


Histoire

Naep

Adélie Thornemal vit le jour dans le foyer des Thornemal, cousins de la branche régente et militaire de la famille de Naudet Thornemal et de Servana née de Rivachel. Petite soeur d'un fils aîné, qui reprit l'héritage et d'une sœur qui épousa une noble famille de Minghelle, elle grandit dans la tradition Thornemal.


Fiers héritiers d'une culture barbare, malgré leur fidélité jurée au Royaume, sa famille lui enseigna à ne renier aucune des traditions et aucun des mythes de Naep. C'est donc bercée par des récits des mystères des alentours de Naep, mais également par ceux de Minghelle qu'elle aborda le monde.


Déjà, malgré son naturel réservé, Adélie apprit à se faire sa place au sein d'une famille d'influence dans le Royaume et se constitua quelques amis au sein de la noblesse, notamment l'un des fils Tyrionval, qui lui fit découvrir les prémices de la magie grâce à des livres dont il lui parlait par missives.


C'est tout naturellement qu'elle se mit à dévorer des histoires au sujet des mages mais aussi et surtout des nains avec lesquels on lui racontait que sa famille avait fait alliance à une époque lointaine de son histoire. C'est par leur biais et leur dialecte qu'elle fit la découverte des runes, et qu'elle chercha à en savoir toujours davantage.


Auprès de son père, elle fut forcée à ses sept ans, malgré son manque d'appétence pour ce domaine, à apprendre à se défendre, dans des techniques adaptées à son âge mais qui l'ennuyaient à mourir. Bienheureusement, venaient compenser ses expéditions mentales dans les livres, mais également de nombreux apprentissages prodigués par des précepteurs et par sa mère, notamment de l'écriture, de les arts lyriques, de la géographie et de l'Histoire. Sa vie devint une routine bien remplie entre les jeux, les apprentissages et les livres qu'elle dévorait.


Jusqu'à ses dix ans, où la jeune fille s'était renseignée et déclara qu'elle désirait aller étudier à l'école de magie de Trigorn les arts occultes. Cela provoqua de grands remous dans sa famille qui ne voyaient pas la magie d'un très bon œil, d'autant plus avec l'influence des Stehbran dans la région. Pour autant, grâce à sa sœur et à l'influence de son ami Tyrionval, elle parvint à les convaincre de la laisser étudier. S'ils n'avaient pas accepté, elle serait partie rejoindre les ordres de Dranig pour y étendre ses connaissances sur le peuple nain, c'est sans doute la moindre distance entre Trigorn et Naep plutôt que Sonak qui les convainquit réellement.


Trigorn

Arrivée à Trigorn, Adélie fit la rencontre de ses professeurs à l'école de magie mais aussi de ses différents précepteurs venus de Naep afin de poursuivre son éducation. Très rapidement, et quoique pouvait en dire la sphère d'affinité, elle fit en sorte d'étudier les sceaux. Si la vie maritime lui plut, ce n'est qu'à la fin de son adolescence qu'elle se rendit réellement compte d'où elle vivait.


Trop plongée dans un emploi du temps surchargé, son adolescence s'envola avant même qu'elle ne put y penser véritablement. Sa vie prit un nouveau rythme, bien plus difficile, mais qui fut compensé par ses camarades de classe. Les conditions sous lesquelles ses parents avaient accepté la poussaient à continuer d'étudier les traditions de Naep et de ses alentours, ce qui l'arrangeait bien plus que les cours de combat qu'un nouveau précepteur lui donnait.


A cela s'ajoutèrent différentes réceptions durant lesquelles elle retrouvait son ami d'enfance de la famille Tyrionval et auxquels s'ajoutèrent différentes rencontres qui lui permirent de se cultiver un cercle d'amis dont l'influence lui sauveront la mise, bien plus tard.


C'est également là que la jeune mage des sceaux finit par faire la rencontre de son professeur qui deviendra son mentor et une référence à ses yeux : Trajan Legrand. Professeur d'altération de l'école à cette époque, il lui enseignera tout ce qu'il savait en la préparant aux aventures dont elle lui parlait.


Elle étudia avec une grande dévotion et s'enquit de toutes les runes possibles et existantes, jusqu'à ses dix-huit ans.


C'est lorsque ses parents voulurent la marier qu'Adélie Thornemal manifesta sa désapprobation de la manière la plus directe possible. La jeune femme disparut durant plusieurs mois à Minghelle aux côtés de son précepteur qui ne parvint pas à empêcher la mage d'obtenir ce qu'elle désirait si ardemment : découvrir ce monde dont elle s'était aliénée toutes ces années.


Solipha

Ses premiers pas de fuite s'avérèrent complexes dans le contexte de guerre qui s'était déclenchée à la porte du Royaume. C'est son groupe d'influence, qui lors des assassinats de membres de leurs familles, qui l'aidèrent à prendre la décision de partir au large. Bien que faisant partie de la même famille, sa branche était éloignée de ces derniers et dans succession au statut de Seigneur de Guerre, s'avérait plutôt basse. Ses compétences de mages, à son âge, étaient toujours insuffisantes pour y prendre part et c'est une certaine forme d'insouciance qui finit par la convaincre de partir.


Ses premiers pas furent hésitants, loin de tout ce qu'elle connaissait. Ici, elle le savait, elle pourrait retrouver les racines de sa famille avec la branche familiale de sa mère qu'elle n'avait jamais rencontrée. Elle resta là-bas durant plusieurs mois et y découvrit des personnes à la fois entièrement différentes d'elle, mais ayant des compétences en magie. Ce voyage fut pour elle l'occasion de rencontrer Nathanaël Irhantal avec lequel le courant passa directement. A son départ, la rupture fut complexe mais nécessaire. Sa famille avait besoin de son aide et de sa présence.


Elle put y mener différentes expérimentations magiques sur lesquelles elle s'appuya pour faire la démonstration de sa propre théorie : la présence de symboles entraînant des renforcements de la magie et la théorie des attractions.


Naep

De retour à l'école, et étant dépêchée pour offrir du soutien à sa famille, Adélie leur expliqua l'Assemblée des Mages et évoqua son désir de faire partie de celle-ci une fois son expertise en main, afin d'aider au soutien de l'effort de guerre. Elle réfuta à nouveau tout mariage, offrant des arguments rationnels à sa décision. Lorsque le rationnel devint plus personnel, la vision de Nathanaël en tête, elle menaça de retourner à Minghelle si on l'y obligeait, auprès de sa famille de sang. Ils comprirent ainsi le sérieux de sa décision et abandonnèrent cette idée, préoccupés par des événements bien plus importants.


De là, elle continua à se renseigner sur la culture locale qu'elle avait quitté depuis tout ce temps et de communiquer par correspondances avec son mentor, tout en soutenant sa famille qui avait une expertise dans la forge à créer de nouveaux équipements pour lutter contre la menace du bout du mur. Elle confia certains de ses sceaux, sous le nom de sa propre famille, pour les aider malgré tout.


Pour autant, son expertise était finalisée après quelques années et elle dut retourner à Trigorn pour pouvoir la préparer et la passer ainsi que de commencer l'étude des enchantements qu'elle avait découvert.


Argelas

Son expertise se déroula sans accroc, sous la validation de certains membres du Concile. Celle-ci intéressa suffisamment certains archimages pour qu'elle reçoive des informations privilégiées de la part de la contestée Arhena Casadeus.


En parallèle, elle commença à étudier l'enchantement en continuant de faire partie de l'Assemblée des Mages où elle exprima de nombreuses opinions sur l'aide à apporter contre la guerre du Mur. Profitant de son cercle d'influence en parallèle, elle put rester en contact avec de nombreuses familles nobles, tels que les Tyrionval et se rapprocher ainsi d'Arhena qui lui confiait continuellement des informations sur les sceaux.


Elle passa donc quelques années à Argelas, entre la famille Tyrionval et Arhena Casadeus. Toujours en train d'étudier les enchantements auprès de son mentor, si bien qu'elle finit par passer son agrégation d'enchanteresse, ce qui lança une nouvelle envie de voyage en elle.


Sonak

Afin de parfaire sa maîtrise des sceaux et de pouvoir effectuer une théorie liant les enchantements aux sceaux, elle se rendit au Temple de Dranig pour commencer, réalisant un rêve d'enfant que d'en découvrir la Grande Bibliothèque. De là, par sa proximité avec Saphan, elle put partir expérimenter de nouvelles choses et se renseigner sur une culture très différente de celle barbare de sa famille.


Elle y passa quelques années, profitant de ce point stratégique pour se rendre du côté d'Ibrin et de continuer d'y étudier les runes naines, et voyagea beaucoup durant ces quelques années.

Avant d'apprendre l'arrivée de Nathanaël à l'école de magie de Trigorn, se détournant de cette vie d'ermite pour le rejoindre.


Trigorn

En revenant, elle revit son ancien être aimé et le coup de foudre toujours bien présent entre le chéromancien et la mage des sceaux, ils se remirent ensemble.


D'autre part, afin de pouvoir gagner son propre or et de trouver un métier plus calme lui permettant de pouvoir continuer ses études et profiter de la vie aux côtés de Nathanaël, elle décida de devenir professeure dans des tutorats. C'est là qu'elle fit la rencontre de Livia.


Entre la professeure et l'élève, entre le poids de leur famille, et leur amour des connaissances, le courant passa très rapidement. A mesure que Livia grandissait, la relation d'égale à égale s'améliorait.


Pour autant, sa relation avec Nathanaël se désagrégea quand la romantique en elle désira aller plus loin. Son amour se retrouva heurté aux mystères que portait le professeur de chéromancie. Il refusa de lui en révéler une quelconque part, malgré les années qui passaient, jusqu'à ce que leur relation éclate, trois semaines après qu'elle soit devenue officiellement professeure de sceaux.


En résulta une grande douleur, suivie de peu par la mort de son mentor. C'est grâce à l'aide de Clémence Besson, une amie, et de Basile Legrand qu'elle parvint à se relever progressivement.


Le temps s'écoula sans autres heurts majeurs, la laissant passer son expertise d'enchantements afin de pouvoir l'enseigner véritablement à l'école. Elle parvint à établir une théorie née du symbolisme qui facilitait l'enchantement et, malgré les années qui avaient refroidi ses relations familiales, continua d'offrir ses services à sa famille ainsi que ses pièces d'équipement.


En tant que professeure, elle se passionna pour la pédagogie, appréciant y découvrir les élèves et leur enseigner tout ce qu'elle savait de la meilleure manière possible. Plus jeune, elle avait trouvé en son mentor une personne de confiance et elle désire à ce jour continuer de le représenter.


Les événements du Conseil des Mages la marqueront profondément, bien qu'elle n'en montra que peu de choses, avec le décès terrible d'un de ses élèves et la mort de Jourdain Danyah, alors une idole, elle finit par se reposer sur Eddard le nouveau Vice-Directeur.


La présence de Livia à ses côtés fut difficile à vivre dans un premier temps, mais sa rencontre avec Nelly par le biais de cette dernière apporta un équilibre essentiel au duo pour pouvoir pérenniser. Elles travaillèrent ensemble pour apporter du soutien à une théorie de Livia, dans lequel elles furent créditées et Adélie apprit à se tenir loin des complots de l'Assemblée par les mises en garde de Nelly au sujet d'une certaine Sélène et du procès d'Eddard.


Depuis, elle se reconstruit progressivement et continue de travailler à de nouvelles théories magiques pendant que son cœur balance vers un certain Vice-Directeur.


La découverte de sceaux inconnus la motiveront à se replonger dans les différentes études et les mystères qu'elle commence à découvrir, notamment avec le retour des Trencavel, la pousse à se rapprocher de ces derniers.


Relations

D'un tempérament sociable, acquit par les besoins de la Noblesse, Adélie en connaît parfaitement les codes. Sous la surface, cependant, se sont tissées de véritables relations pour lesquelles la mage des sceaux est capable de bien des choses.


Aux côtés de Nelly Mellia et de Livia Fossecrelle, Adélie consentira à lier sa magie à elles pour pouvoir confectionner une première armure : la Défense d'Apostasie. Les changements opérés par le Triumvirat ont altéré ses perceptions, ce qu'elle étudie auprès d'elle-même.


Pour autant, cela n'a fait qu'augmenter la puissance de ses sentiments et de son attachement auprès de ses deux pairs, bien qu'Adélie prenne le recul nécessaire sur la part de magie influençant ce fait, notamment grâce à l'aide de Basile Legrand.


Basile Legrand, suite au décès de son mentor, a toute la reconnaissance d'Adélie pour avoir été le soutien qui lui manquait et est à ce jour une personne de référence et de conseil pour l'aider à progresser et appréhender son don.


Avec la montée du triumvirat, Adélie s'est d'autant plus rapprochée d'Eddard, avec lequel elle entretient les prémices d'une relation amoureuse, il lui offre une vision de la magie différente qui lui permet de se maintenir à cause de ses récentes découvertes.


Adélie a également beaucoup d'appréciation pour Arsène, bien qu'elle ne l'ait que peu rencontré, pour sa vision du monde en décalage avec la sienne qui représente une bouffée d'air frais, à ses yeux. Elle salue également ses capacités de réflexions.


Concernant sa famille, Adélie entretient des relations amicales bien que la distance prise à cause de son orientation vers la magie puisse jeter un froid, tout comme son refus de se plier à certains devoirs de la noblesse.


Finalement, sa véritable famille est constituée par l'école de magie, des professeurs aux élèves :

  • La professeure Clémence Besson et Adélie s'entendent bien, récemment devenues professeures toutes les deux, elles ont fait leurs premiers cours ensemble et s'aident mutuellement pour les cas des élèves, tentant d'avoir une approche différente de la pédagogie.

  • Le professeur Lazare Hedrahl et Adélie entretiennent une relation très complexe, celui-ci haïssant les Thornemal et elle en étant une membre, il n'est pas rare de les voir s'isoler pour régler leurs comptes.

  • Le professeur Jourdain Danyah, tout comme son élève Roselin Deschants sont deux figures pour lesquelles Adélie éprouve une très vive admiration.

  • Adélie a eu une relation, durant un temps, avec le professeur Nathanaël Irhantal. Celle-ci s'est particulièrement mal finie, à cause de ses secrets qui brisaient la confiance qu'Adélie avait en lui. Ils sont en froid depuis, bien qu'il lui arrive de se rapprocher de lui afin de demander conseil, notamment depuis qu'il a une relation avec Clémence Besson.


Pour ses élèves, Adélie essaie de faire au mieux, passionnée par l'éducation et la pédagogie, ses manques de compétences dans ce domaine sont souvent compensées par ses multiples remises en questions. D'un tempérament doux, elle tâche de faire aussi rarement que possible appel à l'autorité que son statut lui confère, ce qui peut lui attirer des ennuis.

Adélie Thornemal

Âge : 37 ans

Date de naissance : 27 grimstel 1218

Race : Humain

Taille : 152 cm

Métier : Professeure de magie des sceaux

Musique thème

Campagnes jouées

Histoires liées

Retrouvez ici les personnages aux histoires liées.

Arhena Casadeus

Arhena Casadeus

Eddard de Redan

Eddard de Redan

Nelly Mellia

Nelly Mellia

Arsène de Trencavel

Arsène de Trencavel

Jourdain Danyah

Jourdain Danyah

Roselin Deschants

Roselin Deschants

Basile Legrand

Basile Legrand

Livia Fossecrelle

Livia Fossecrelle

Textes liés

Retrouvez ici les textes impliquant le personnage.

État civil

Artefacts liés

Retrouvez ici les artefacts liés au personnage.

Bourrasque de l'index
Envol Encapé
Heaume du Capitaine
Manteau d'Aventurier
Souffle de l'Explorateur
Canons d'Apostasie
Gantelets d'Apostasie
Jambières d'Apostasie
Murmure du vent
Spallières d'Apostasie
Carapace Venteuse
Gorgerin d'Apostasie
Mains de Volonté
Plastron d'Apostasie
  • Logo-forumactif.png
  • Logo_Discord_2015
bottom of page