top of page

Brunehilde Richetour

La Gorgone

« Rigueur et disciplines, voilà ce qui viendra à bout de tous les obstacles ; l’ignorance n’excuse pas la médiocrité. »

Factions

Les Pétrifiés
L'Assemblée des Mages

Lignées

Lignée Richetour
Caractéristiques physiques :

Brunehilde Richetour est une femme de haute stature, imposant à son corps devenu athlétique les mêmes contraintes qu’elle impose à ses pensées, sa grande taille est soulignée par des épaules larges et un port altier. Son visage est ridé, manifestant son âge avancé, mais ses yeux dorés sont vifs et ses cheveux blancs coiffés dans une coiffure aussi étrange que surprenante pour la plupart des gens. Ils sont tirés en arrière, formant deux pointes, peu de personnes ont pu voir que ce sont bien en réalité deux cornes, dont une qui a été cassée au cours du Conseil des Mages.

Elle porte une tenue noire et rouge composé de diverses portions de métal dont on peut entendre les quelques tintements lorsqu’elle se déplace. À sa ceinture trône une flamberge à l’ouvrage ancien qui attire bien des convoitises ou de la curiosité.

Cette mage armée peut surprendre au premier regard, le fait est qu’elle impose à son corps la même rigueur qu’aux autres domaines d’expertises.


Caractéristiques mentales :

La professeure Brunehilde Richetour est une femme aigre, peu amène ce qui ne laisse aucune place à la médiocrité ou ce qu’elle considère comme de l’ignorance. Si la discipline qu’elle impose à son corps est nécessaire, celle qu’elle a imposée à ses pensées est vitale, malgré ses connaissances étendues dans le domaine de la magie, de l’histoire et des mages noirs, elle considère toujours cela comme insuffisant.

Son ton sec et cassant dissimule une certaine appréciation pour quelques élèves, ceux qui manifestent une véritable volonté d’apprendre. Les prédispositions de naissance, que ce soit d’un point de vue de la magie ou des privilèges ne l’intéressent pas, elle considère qu’un bon mage est celui qui est capable de vaincre sans utiliser de magie.

Ses nombreux faits d’armes face aux mages noirs la protègent de la plupart des coups politiques qui peuvent avoir lieu, dernière héritière des Richetour son nom à jamais souillé par l’empreinte de Pignoval, elle aura longuement été critiquée pour son tempérament et la trahison de sa famille, Brunehilde pour autant n’a jamais cherché à le cacher et porte fièrement son patronyme.

Richetour déteste par-dessus tout, les préjugés et toute forme d’injustice qui pourrait faire obstacle à l’apprentissage de l’histoire ou de la magie, aussi, elle vous jugera si vous ne comprenez pas d’où vient son nom pour votre ignorance et vous méprisera si vous lui en faites la remarque pour votre incapacité à faire la part des choses.

La directrice Richetour dont la personnalité lui a offert le surnom de Dragon ou de Gorgone au sein de l’école de magie n’est pas une personne facile à vivre, s’il fallait trois mots pour la caractériser : rigueur, discipline et curiosité.



Histoire :

De l’histoire de Brunehilde Richetour peu de choses ont été connues, il n’y a que des rumeurs qu’elle n’a ni affirmé ni infirmé laissant planer le doute : principalement parce qu’elle considère que cela ne concerne qu’elle. Par conséquent tout ceci est inconnu de tous les personnages.

Lors de ses jeunes années, l’héritière de la famille Richetour était une bâtarde, issue d’un homme de la famille ayant fauté, reléguée au fond du manoir familial, sa mère étant morte en couche, son père affublé de culpabilité et son épouse de honte trouvèrent ce compromis. La jeune femme, bien loin de ce qu’elle est aujourd’hui, vivait recluse et cachée afin de ne pas porter l’opprobre sur la famille. Laissée seule, la jeune fille se perdait dans les livres, apprenant à lire grâce à l’un des domestiques, contrairement à d’autres enfants de son âge, elle n’aimait ni les histoires de cape et d’épée, mais bien l’histoire du royaume. Elle s’entraîna ainsi, tâchant de s’élever au même niveau que sa famille par un apprentissage continuel de l’histoire. Ce fut à ce moment qu’elle découvrit la première mention de magie noire.

Elle versa très rapidement là-dedans, s’enfuyant du manoir familial lassée de ne pas être à leur hauteur et se mettant en tête de devenir la mage la plus terrifiante – pire encore que le Seigneur Fendlion à son époque – afin de pouvoir les forcer à l’intégrer dans la famille. En cours de route elle se perdit dans les déboires de la magie noire, devenant une nécromancienne plus avide de pouvoir que d’acceptation.

C’est ainsi qu’elle se greffa les deux cornes qu’elle a aujourd’hui sur sa tête, chargées de pouvoir par l’un des mages avec qui elle s’était alliée, déjà à l’époque la professeure avait une appréciation toute particulière pour les enchanteurs.

Peu de temps après cela, elle tua un mage pour obtenir la flamberge qu’elle arbore toujours aujourd’hui, attirée par le pouvoir qui faisait vibrer l’arme. La nécromancienne qu’elle était fut mise en déroute par l’Archimage Jourdain Danyah, qui, croyant encore en sa rédemption, passa des jours et des jours à la libérer d’une partie de la magie noire qui l’avait envahie afin qu’elle puisse continuer à arpenter seule le chemin de la rédemption.

Ce qu’elle finit par faire… à sa manière. Elle s’imposa une rigueur et une discipline d’acier afin d’apprendre à utiliser la magie avec le moins de pouvoir possible, elle développa de nombreux sorts particulièrement puissants qui ne nécessitaient que peu d’énergie et n’utilisa pratiquement plus aucun sort majeur, sachant que comme un alcoolique ne peut reboire son alcool favori, elle devait se méfier de ses sorts favoris.

Pour parfaire sa rédemption, elle la mit à l’épreuve en traquant des mages noirs, ne leur offrant pas la chance qu’elle avait eue, tempérée par l’archimage Danyah, ils formaient une équipe dangereuse et devinrent deux chasseurs de mages noirs réputés jusqu’à même ce que Brunehilde en vienne à participer à la chute de Nagash Iphurnus. À la suite de cela, la famille Richetour qui était en train de s’éteindre décida de donner à la bâtarde son nom.

Au cours de leurs traques, Brunehilde Richetour recueillit des morceaux d’histoire par le biais d’artefacts, plus tard elle les décrira dans une série d’ouvrage : « Magie et Histoire » qu’elle déclinera en de nombreux tomes, ceux-ci jouissent d’une réputation aussi sulfureuse que leur auteure. Les artefacts seront quant à eux camouflés par ses soins et à l’heure actuelle on estime difficilement la quantité d’objets magiques et maudits qu’elle est parvenue à conserver. Elle se considère comme la gardienne de ceux-ci, se refusant à les détruire pour ne jamais effacer l’histoire.

Ils vieillirent jusqu’à ce se rendre compte de la période des cendres, Richetour ayant une connaissance très particulière des affres de la magie noire rejoignit l’Assemblée des Mages dans le sillage de Jourdain Danyah afin de participer à l'arrêt de cette folie. L'ordre qu'ils avaient rejoint fit pression sur le Roi pour instaurer des règles qui encadreraient la magie et surtout rendraient la magie noire interdite. Elle fut particulièrement mal vue par l’Assemblée, mais ses faits d’armes et la présence du très estimée Archimage Danyah qui était parvenu à replacer un très grand nombre de mages noirs sur la voie de la rédemption firent plier l’Assemblée.

Elle devint alors professeure prenant une retraite bien méritée aux côtés de Jourdain Danyah, celui qu’elle considérait comme son unique ami. Pas qu’elle n’apprécie pas les autres, bien que ne soit pas entièrement faux, plutôt qu’il savait ce qu’elle était et ce qu’elle fut, si bien elle pouvait lui accorder une confiance pratiquement aveugle chose impossible pour tous ceux qui ne connaissaient pas son passé de nécromancienne.

Le Conseil des Mages éclata et David Thabeg alors directeur et archimage de l’école de magie de Trigorn ne fit rien pour empêcher les Fossecrelle de faire régner à nouveau une ère de terreur ce qui l’ulcéra, en plus de l’enlèvement d’une élève qu’elle s’était engagée à prendre sous son aile. Proche d’elle de part un nom souillé et un tempérament acharné quand il s’agissait des études, faisant d’elle plus que sa protégée mais son apprentie, la firent briser certains de ses serments. Elle se relança à la chasse aux mages noirs, venant tenter de réparer le tort de l’école d’avoir permis de créer Ethan Brehen et les jumeaux Fossecrelle : Rehnya et Tedeus, Jourdain Danyah perdit alors la vie lui léguant comme dernier devoir de faire pérenniser l’école de magie.

La professeure qui n’avait jamais voulu devenir directrice s’éleva contre David Thabeg algomancien et le défia. Les mages maîtrisant la glace étaient particulièrement puissants contre les pyromanciens comme Brunehilde, mais grâce à sa maîtrise de la métallurgie et sa flamberge, elle parvint à le vaincre et à prendre sa place. Loin de vouloir être réellement directrice, elle plaça un ancien soldat en vice-directeur pour qu’il puisse assurer le poste malgré ses capacités défaillantes qui ne lui auraient pas permis de prendre la tête de l’école. Il symbolisa parfaitement l’absorption des Thaumaturges par l’Assemblée des Mages ce qui put satisfaire les deux, bien que ce ne fut pas le cas – et ils s’en rendront compte bien plus tard – et l’ouverture de la classe militaire à laquelle elle donnait des cours pour leur apprendre ce qu’elle savait des mages noirs avec l’aval des autorités.

C’est ainsi qu’en 1252, Brunehilde Richetour, ancienne mage noire, puis chasseuse de ceux-ci à la retraite, devint directrice de l’école de magie de Trigorn, accomplissant la dernière volonté de Jourdain Danyah.



Relations :

- Livia Fossecrelle est sa protégée et son apprentie, Richetour la considère comme une future héritière de la magie.

- Jourdain Danyah (décédé) : ancien allié et ami qui lui a permis de se libérer de ses travers.

- Diane de Saphan : Archimage Invocatrice, collègue et amie bien que leur amitié consiste majoritairement à débattre de manière véhémente.

- Richetour n'est pas quelqu'un de particulièrement sympathique, aussi ses autres relations sont le plus souvent professionnelles.


Brunehilde Richetour

Âge : 113 ans

Date de naissance : 13 Renop 1141

Taille : 1m78

Métier : Daari de l'École de magie de Trigorn, historienne.

Musique thème

Histoires liées

Retrouvez ici les personnages aux histoires liées.

Acanthe de la Bruyère

Acanthe de la Bruyère

Aude

Aude

Eddard de Redan

Eddard de Redan

Indra

Indra

Livia Fossecrelle

Livia Fossecrelle

Nagash Iphurnus

Nagash Iphurnus

Aleister Iphurnus

Aleister Iphurnus

Croque-Mort

Croque-Mort

Eldarion Hyamendacil

Eldarion Hyamendacil

Jourdain Danyah

Jourdain Danyah

Léandra Stannard

Léandra Stannard

Amecareth Iphurnus

Amecareth Iphurnus

Diane de Saphan

Diane de Saphan

Ethan Brehen

Ethan Brehen

Jysghar Valfar

Jysghar Valfar

Morrigan

Morrigan

Textes liés

Retrouvez ici les textes impliquant le personnage.

État civil

Artefacts liés

Retrouvez ici les artefacts liés au personnage.

Cœur en fusion
La Prise d'Ether
Le Miroir d'Acier
Égide Astral
L'Oeil d'Ether
Lanterne des Envers
Lien Noir
L'Écume des Profondeurs
Le Calice de Saléos
Orbe d'Ombrage
  • Logo-forumactif.png
  • Logo_Discord_2015
bottom of page